Grandir est difficile à faire: «Freaks and Geeks» et le moment où Lindsay Weir s'est rendu compte qu'elle avait dépassé les Mathletes

Note de la rédaction: il s'agit de la deuxième partie d'une série de cinq articles sur des représentations mémorables de la maturité à la télévision - un sujet préféré sur le petit écran, de «Leave It To Beaver» à «Pretty Little Liars». Il est présenté en partenariat avec le nouveau réseau de Participant Media Pivot et sa série «Please Like Me», sur un homme de 20 ans (Josh Thomas) qui a encore beaucoup à comprendre sur l'identité, l'amour et la famille. Regardez les six épisodes consécutifs à 20 h HE / 19 h HNC le jeudi 1er août.



À la fin des années 90, il n’y avait pas de pénurie d’adolescents à la télévision aux prises avec leur identité. Sur le mentorat pluriannuel de «Boy Meets World» et de «Buffy the Vampire Slayer», cela signifiait apprendre à être un adulte responsable, comment hiérarchiser et sacrifier et faire la bonne chose. Sur la popera feuilletée «Dawson’s Creek», cela signifiait sortir de l'égocentrisme enfantin et accepter que vous n'êtes pas la seule personne sur la planète à avoir des sentiments valides. Et sur «Felicity» et «Freaks and Geeks», cela signifiait essayer différents chapeaux et découvrir qui vous voulez vraiment être. Les héroïnes Felicity Porter et Lindsay Weir sapent toutes les deux des carrières académiques très performantes au début de leurs spectacles, mais là où Felicity est prise entre deux gars, Lindsay est prise entre deux vies.

ben affleck en tant que batman

«Freaks and Geeks» commence avec Lindsay (Linda Cardellini) qui commence tout juste à dériver de son ancienne vie. Elle était une étudiante hétéro A, une mathématicienne vedette et une fille modèle, puis le décès de sa grand-mère l'a désamarrée. Elle commence à remettre en question sa religion, ses objectifs, ses amis. Elle change même de look, perdant des robes de fille pour une veste militaire. Bientôt, elle tombe avec un gang de soi-disant «monstres» qui ont coupé les cours et fumé dans la cour: Daniel (James Franco) le leader perdu, sa petite amie non filtrée Kim (Busy Philipps), Nick (Jason Segel) le stoner et Ken (Seth Rogen) le sage. Pendant ce temps, le frère de Lindsay, Sam (John Francis Daley) est un petit étudiant de première année qui aime les fusées modèles et 'Saturday Night Live'. Il ne se rebelle pas encore, mais il commence à découvrir que les gens le voient comme un geek, et il essaie de comprendre comment changer cela.



Il est difficile d'identifier un seul épisode de cette série tronquée qui résume le passage à l'âge adulte de Lindsay, car dans sa triste période brève, elle a à peine le temps d'essayer sa nouvelle identité, et encore moins de s'y développer. Mais un peu plus de la moitié de la saison est une référence indélébile pour le personnage de 'Looks and Books'. Écrit par le créateur Paul Feig et réalisé par Ken Kwapis, l'épisode commence avec les monstres faisant pression sur Lindsay pour voler le break de ses parents pour choisir un ampli puis faire un tel chahut qu'elle le plante.



Lindsay est mise à la terre et ne peut plus voir les monstres, ce qui est bien pour elle, car elle est plus traumatisée par l'accident lui-même. Lorsque son amie geeky, goodie-goody mathlete Millie (Sarah Hagan) s'arrête pour la surveiller, elle rappelle à Lindsay un moment plus heureux, et Lindsay commence à essayer sa vieille vie. Elle rompt avec les monstres et rejoint les mathletes, range la veste militaire et embrasse la jupe boutonnée et à la cheville.

Mais ce qui est vraiment intéressant, c'est qu'elle ne rejette pas la vie de monstre. Même si elle a eu une méchante dispute publique avec ses amis, elle les défend à la petite fille mathématique arrogante qui bavarde à propos de Kim. Elle ne nie même pas la fausse rumeur sur la grossesse de Kim. C’est le principe. Au lieu de cela, Lindsay lui dit que les gens qui vivent leur vie différemment d'elle ne les aggravent pas. C’est une leçon que Lindsay apprend elle-même.

oscars en direct 2018 reddit

L'histoire de Sam reflète également cette idée. Il achète une combinaison parce que le vendeur promet que ça fera de lui un super étalon, mais c'est tellement ridicule qu'il finit par se mettre dans l'embarras devant tout le monde. À la fin, il crie de frustration au conseiller d'orientation, M. Rosso (Dave Allen). Et M. Rosso lui dit que ce n'est pas la façon dont les autres le voient, mais la façon dont il se voit qui compte. Cool est dans l'œil du spectateur.

Après avoir dominé un concours de mathématiques, Lindsay se rend compte qu'elle n'a pas non plus besoin de validation externe. Ce n'est pas aussi satisfaisant que de voir ses amis bizarres se présenter de manière inattendue pour l'encourager. Ils apportent même un garde-boue de remplacement pour le break Weir. Cette nuit-là, lors d'une soirée pyjama avec les mathlètes, Lindsay se rend compte qu'elle n'y appartient plus et elle se faufile. Millie se tient juste à moitié éclairée sur le pas de la porte en la regardant partir, et pour la deuxième fois, Lindsay abandonne son ancienne vie, cette fois pour de bon. Ce n'est pas seulement une touriste. Cette fois, elle sait qu'elle ne peut plus revenir en arrière.

'Looks and Books' est le dernier crédit d'écriture de Feig avant la finale, 'Discos and Dragons', et l'épisode est tout à fait le tremplin. Kim est particulièrement secouée par l'insulte de départ de Lindsay selon laquelle les vies des monstres sont des causes perdues, et elle commence à pousser les autres à réfléchir à leur avenir, à suggérer des films étrangers à voir et à aller en classe même lorsque Daniel veut qu'elle saute. Pour sa part, Daniel se promène dans une conversation avec le gourou du geek Harris à propos de jouer 'Dungeons and Dragons', et soudain, la scène est prête pour une finale dans laquelle tout le monde ouvre son esprit et expérimente ses sens de soi. Lindsay vient le long de sa découverte de soi par la scène finale de 'Discos et Dragons', mais le point de non-retour '>'S'il vous plaît aimer moi.' (Regardez la saison entière à partir de 20 h HE / 19 h HN le jeudi 1er août, avec un total de six épisodes consécutifs.) «Please Like Me» est un drame comique basé sur des événements réels douloureusement maladroits de la vie du comédien australien de 25 ans primé Josh Thomas. Regardez le premier épisode ici, comme en l'espace de 24 heures, Josh est largué par sa petite amie, se rend compte qu'il est peut-être gay et emménage avec sa mère, qui vient de tenter de se suicider. Tout d'un coup, il semble que la vie de tout le monde soit en plein désarroi et que Josh soit au centre de tout cela.



Top Articles

Catégorie

La Revue

Traits

Nouvelles

Télévision

Boîte À Outils

Film

Festivals

Commentaires

Prix

Box-Office

Entrevues

Clickables

Listes

Jeux Vidéos

Podcast

Contenu De La Marque

Pleins Feux Sur La Saison Des Récompenses

Camion De Film

Influenceurs