Critique «Instant Family»: le meilleur film de Mark Wahlberg depuis très longtemps

«Famille instantanée»



Hopper Stone / SMPSP

De “; Lone Survivor ”; et “; Deepwater Horizon, ”; à “; Patriot ’; s Day ”; et “; La tempête parfaite, ”; Mark Wahlberg a consacré la dernière décennie de sa carrière à une marque hoo-rah de non-fiction héroïque (il est toujours tentant de retracer ce pivot de carrière jusqu'à l'affirmation inutile de l'acteur selon laquelle il aurait pu arrêter les pirates de l'air le 9/11). Mais la star de 47 ans, qui a toujours été un homme d'affaires avisé, a également rencontré une activité lucrative: les comédies à succès. Drôle discret dans des films antérieurs comme “; Date Night ”; et “; I Heart Huckabees, ”; Wahlberg a transformé cet aspect de son personnage en méga-hits comme “; Ted, ”; “; Ted 2, ”; “; Maison de papa ’; ”; et - attendez - “; Daddy ’; s Home 2 ”; (Mel Gibson est de retour, et il a appris le vrai sens de Noël!).



Avec le recul, ce n'était qu'une question de temps avant que l'acteur ne décide de fusionner ses deux modes préférés en un seul film: une large comédie sur Mark Wahlberg sauvant des gens d'une situation difficile. Oui. Bien que cette perspective semble terrifiante sur papier, pas depuis “; The Fighter ”; ou “; Boogie Nights ”; Wahlberg a-t-il raconté une histoire vraie (ou vraie) avec un tel objectif clair. Que le film soit parfois drôle - et perforé par une performance de vol de scène de la brillante Rose Byrne - n'est que la cerise sur le gâteau.



fosse de la passion emportée



“; Famille instantanée ”; trouve Wahlberg reteaming avec “; Daddy ’; s Home ”; auteur Sean Anders, et cette douce confection de vacances est basée sur l'expérience personnelle de l'auteur-réalisateur en matière d'adoption. Comme Anders l'explique dans le message vidéo inhabituel qui a précédé les projections de presse (et qui sera probablement diffusé avant le film dans les salles), tout a commencé quand sa femme et lui ont parlé d'être trop vieux pour avoir un bébé. Anders a plaisanté sur la façon dont ce serait formidable s'ils pouvaient rattraper le temps perdu en commençant par un enfant de cinq ans.

Coupure sur: Lui et sa femme ont rencontré un enfant, ont découvert que l'enfant avait deux jeunes frères et sœurs et sont devenus les parents submergés de trois préadolescents du jour au lendemain. Anders savait que son histoire offrait suffisamment d'amour et de folie pour soutenir un grand film de studio, même si ce n'est plus le genre de film que les grands studios font vraiment.

Les noms ont été modifiés pour protéger les innocents, les âges ont été ajustés pour maximiser le drame, et certaines blagues très sitcom-esque empêchent le public de se demander s'ils ont trébuché par erreur dans une dramatique indie sensible. Un film sur papier glacé qui a toute la nervosité d'un pilote de télévision en réseau, “; Instant Family ”; est essentiellement fidèle à Anders ’; expérience. Wahlberg joue le mandataire du directeur Pete, bien que “; joue ”; pourrait être un terme généreux pour une performance qui - selon la coutume habituelle de l'acteur - consiste principalement en l'alpha mâle musclé essayant d'avoir l'air dominant et paniqué en même temps.

films pour ados indépendants

Pete et sa femme Ellie (Byrne, une feuille brillante même lorsque le script ne lui donne pas grand-chose pour travailler) retournent des maisons pour gagner leur vie et dépensent beaucoup d'énergie en essayant d'éviter le sentiment qu'ils n'ont pas de famille assez grand pour remplir l'un d'eux. Lorsque Pete et Ellie ont eu l'idée de l'adoption, il suffit de jeter un coup d'œil aux visages adorables sur le site Web d'accueil local. “; Nous ne faisons même pas de bénévolat en vacances! ”; Pete rationalise, mais le besoin de devenir une meilleure personne est toujours intégré dans le processus d'élever une bonne personne. La prochaine chose qu'ils savent, Pete et Ellie sont à quelques semaines d'un programme de formation en famille d'accueil dirigé par Karen et Sharon (Octavia Spencer et Tig Notaro), qui s'équilibrent avec une étrange chaleur bureaucratique.

«Famille instantanée»

Pour garder les choses assez idiotes pour maîtriser les types MAGA qui pourraient exploser à la pensée d'une famille métisse, la comédienne Iliza Shlesinger se présente comme une femme hoity nommée octobre dont l'intention explicite est d'adopter un enfant noir fort et cos-play “; The Côté aveugle. ”; Mieux adapté à un “; SNL ”; esquisse qu'une caractéristique sincère de la valeur du placement familial et de la possibilité éternelle de trouver un logement, ce personnage égaré cristallise le sentiment persistant que le film d'Anders essaie constamment de cacher sa vertu inhérente, comme une vitamine enrobée de trop de sucre. C'est toujours mieux quand on oublie d'être drôle.

Heureusement, “; Instant Family ”; est un peu plus sûr de lui sur le front intérieur. Prendre une page de la “; Mme. Doubtfire ”; Playbook, Anders frappe sur une dynamique dramatique pour les frères et sœurs adoptés. Lizzie (17 ans, vétéran de Broadway et star potentielle de l'évasion Isabela Moner) est la plus âgée. Adolescente agitée dont la rébellion angoissée couvre une séquence de protection féroce, elle est essentiellement l'ambassadrice entre ses deux frères et sœurs plus jeunes - un garçon traumatisé nommé Juan (Gustavo Quiroz, dont la performance est à 90%) et un adorable bambin nommé Lita (Julianna Gamiz) - et leurs nouveaux parents ignorants.

Pour les enfants, ce n'est qu'un autre arrêt du manège navrant qu'ils ont vécu depuis que leur mère toxicomane est allée en prison; pour Pete et Ellie, c'est l'aventure d'une vie. Les performances nuancées et vitales de Moner forent dans l'espace entre ces deux perspectives. Il y a un écart de langue, un écart de classe, et les enjeux sont radicalement différents pour les deux parties. Il est presque inévitable que Lizzie finisse par casser: “; Vous êtes juste une autre dame blanche qui veut adopter des orphelins de charité pour se sentir bien dans sa peau! ”;

meilleur film max max

À Anders ’; crédit, elle ne prétend pas comme si elle avait tout à fait tort; “; Famille instantanée ”; n'est pas une simple excuse pour la propre histoire d'adoption de son directeur. De même, le film ne devient jamais une publicité directe pour le système d'accueil. La fin heureuse inévitable ne promet pas que tout prendra soin de lui-même une fois le générique écoulé, mais que Quelqu'un sera là pour voir les enfants à travers les moments difficiles inévitables. Jamais aussi galvaudé que sincère, “; Instant Family ”; prend l'étoffe de la vie réelle et la transforme en un rappel émouvant de ce que l'amour peut faire pour les personnes qui en ont besoin.

Qualité: C +

Paramount sortira «Instant Family» dans les salles le 16 novembre.



Top Articles

Catégorie

La Revue

Traits

Nouvelles

Télévision

Boîte À Outils

Film

Festivals

Commentaires

Prix

Box-Office

Entrevues

Clickables

Listes

Jeux Vidéos

Podcast

Contenu De La Marque

Pleins Feux Sur La Saison Des Récompenses

Camion De Film

Influenceurs